60% des cyberattaques visent des petites et moyennes entreprises.

Avec 95 % de petites entreprises qui font tourner l’économie, la Belgique est le pays par excellence des PME. Pour lutter contre la menace informatique, AXA a lancé une solution comportant 6 couvertures.

Les PME ont une vision erronée des cyberattaques

Souvent, les cyberattaques sont passées sous silence par la PME. C’est ce qu’indique Stijn Muylle, expert en sécurité informatique : « De nombreuses cyberattaques ont pour but de pirater une autre entreprise ou une entreprise plus grande. Les attaques sont en outre automatisées et bloquent le système informatique. Tenus par la peur de perdre leur réputation, les dirigeants d’entreprise paient parfois une certaine somme d’argent, et ce, sans garantie de déblocage ».

Pour redorer la réputation de l’entreprise, la couverture « e-réputation » prévoit une série de services présentés par Marnik Vanhaverbeke, directeur de LAR : « Dans un premier temps, nous aidons l’entreprise par le biais de conseils en communication. Il faut savoir que l’interprétation de la communication via les médias sociaux diffère fortement de celle du monde réel. Sur le long terme, nous essayons d’« éliminer » l’information négative. La supprimer n’est pas possible. Nous gérons les infractions pénales qui affectent la réputation d’une entreprise par des moyens judiciaires ».

Des hackers innovants

En plus des « ransomware » (ou logiciels de demande de rançon) présentés par Stijn Muylle, il existe d’autres formes de cybercriminalité. « Avec la digitalisation, de nombreuses PME ont lancé leur boutique en ligne. Ces entreprises conservent les données de leurs clients, données qui sont précisément ce que recherchent les hackers pour les revendre à prix d’or par la suite ». Telle est l’explication d’Arne Swinnen, un « hacker éthique » qui a apporté son aide à de nombreuses grandes entreprises américaines en repérant les failles de sécurité de leurs systèmes IT. Google, Paypal, Snapchat, Microsoft, Uber, Yahoo et Facebook font notamment partie de ses clients.

Jusquà 1.500 cas relevés par mois

Kurt Callewaert, lecteur en « Informatique appliquée » à la Haute école de Flandre Occidentale présente des chiffres concrets : « Chaque mois, 1.000 à 1.500 notifications de cyberattaques contre des PME sont recensées auprès du CERT[1]. Comme pour tout délit, de nombreux cas ne sont pourtant pas relevés. Le nombre de notifications peut en réalité être deux à trois fois plus élevé ». Walter Dierickx d’AXA ajoute qu’entre 2014 et 2015, une hausse de 30 % des attaques a été enregistrée.

[1]https://www.cert.be/fr.html

Les particuliers ne sont pas les seuls à courir des risques, c’est le cas aussi des dirigeants d’entreprises. Les terminaux des sociétés, laptops, smartphones et autres tablettes sont une mine d’informations confidentielles relatives à l’entreprise ou à ses clients, ils doivent donc être couverts par une protection optimale. AXA mise sur la tranquillité d’esprit dans la vie numérique des particuliers et des professionnels.

 

Quel est le rôle du courtier dans la ‘cyber protection’ ?

Quelles garanties l’assurance ‘cyber protection’ inclut-elle ?

Assurance cyber protection: que comprend concrètement la garantie ‘e-reputation’ ?

En quoi consiste le job de ‘hacker éthique’ ?

Dans quelle mesure connaît-on la problématique liée à la cybercriminalité dans les PME ?

Petites entreprises et cybercriminalité: conseil d’un expert

Source: Axa.be

Contactez-nous pour une offre personnalisée : 064/54.18.12