Conducteur principal ou occasionnel : lequel êtes-vous ?cle voiture_1200x800

 Vous possédez ou allez acheter une voiture qui est ou sera conduite par plusieurs personnes. La notion de conducteur principal ou occasionnel vous parle autant que le « boson de Higgs »? Suivez le guide, on vous décrypte tout ça.

Être ou ne pas être conducteur principal, telle est la question

À moins que vous teniez à votre voiture comme à la prunelle de vos yeux, il y a forcément un moment où vous serez amené à la prêter à un proche. Mais qui déclarer et pourquoi ?

  • Le conducteur principal est la personne qui roule le plus souvent et le plus longtemps avec le véhicule. Il ne peut y en avoir qu’un par véhicule et vous devez le déclarer à votre assureur.
  • Le conducteur occasionnel est une personne qui roule parfois avec le véhicule. Il peut y en avoir plusieurs par véhicule et il est  recommandé de le(s) déclarer.

Quels sont les avantages à déclarer un conducteur occasionnel ?

On ne va pas se mentir, déclarer un conducteur occasionnel de moins de 25 ans ou âgé entre 25 et 29 ans avec moins d’un an de conduite à son actif peut dans certains cas  et auprès de certaines compagnies augmenter légèrement votre prime responsabilité civile. Mais, si ce dernier fait un accident, la franchise supplémentaire de 250€ que vous devriez payer en cas de sinistre en tort et/ou en omnium ne vous sera pas demandée. En d’autres termes, vous aurez une petite augmentation de prime mais serez correctement couvert en cas d’accidents ! Auprès de certaines compagnies, il n’y a pas de différence de prime (la franchise jeune conducteur peut dans ce cas être due).

La 2ème  bonne nouvelle, c’est que vous lui permettez d’acquérir de l’expérience en tant que conducteur. S’il ne cause pas d’accident, cette expérience au volant positive – facile à prouver avec un certificat de sinistre – peut faire baisser sa prime  lorsqu’il souscrira une assurance à son nom. Voyez-le donc comme un investissement sur le long terme !

Deux exemples…

Devinez qui est qui dans ces exemples:

1/ Votre fille vient de passer le permis. Pour perfectionner sa conduite et impressionner ses copines, elle vous emprunte votre voiture tous les samedis.
Réponse : Votre fille est un conducteur occasionnel car elle emprunte votre voiture de temps à autre.

2/ Vous et votre compagne  avez 2 voitures que vous utilisez pour vous rendre au travail. Votre fils, lui, utilise de temps en temps la voiture de votre compagne. Votre compagne trouve un nouveau travail situé à 2 pas de votre domicile. Elle délaisse son véhicule et le lègue à votre fils.
Réponse : Vous  et votre compagne –êtes, au départ, conducteurs principaux de vos véhicules respectifs. Votre enfant, lui, est d’abord conducteur occasionnel mais, lorsque votre compagne lui lègue sa voiture, il devient conducteur principal et elle, occasionnel. Vous l’aurez compris, les notions de fréquence et de durée sont cruciales pour définir si la personne se situe dans une catégorie ou dans l’autre.

Bof. Ce n’est pas si important…

Si, c’est même essentiel. Pour vous assurer au mieux, votre assureur doit savoir qui est le conducteur principal de chaque véhicule.

Surtout, ne déclarez pas une personne en tant que conducteur occasionnel s’il est en réalité conducteur principal.

Si vous omettez ou dissimulez cette information et que votre assureur découvre la supercherie, il peut se retourner contre vous et, en cas de sinistre, vous faire payer les frais de la partie adverse. Ne tentez donc pas le diable. Jouez plutôt cartes sur table en déclarant tous les conducteurs de votre véhicule.

Bon, bon. Et je dois faire ça quand ?

Dès que la situation se présente. Si vous souscrivez une nouvelle assurance auto, vous devez mentionner le conducteur principal et éventuellement les occasionnels. Si la situation évolue en cours de contrat, pensez également à nous prévenir.

 

Source: Axa.be